Un Autre Regard (24)

Affichage des produits 21–24 sur 24

Trier par:
  • img-book

    Sortir de l’enfer ! ⇒

    Comme beaucoup de matins, je me suis réveillée la bouche pâteuse, l’esprit embué par les vapeurs d’alcool, le moral dans les chaussettes. Le passage devant la glace de la salle de bain est un cauchemar.

    Qui est cette femme dans ce miroir ? C’est moi !

    Le seul neurone actif qui me reste, cette petite lumière, me dit de réagir là, maintenant, tout de suite. J’ai réagi !

    Pourquoi ? Comment ? Pourquoi à ce moment-là ?…

    En passant par la prise de conscience, l’espoir, les psys, les peurs, les doutes, ce livre dévoile avec humour et pudeur ce qui tourne autour de ce fléau, de ce TABOU qu’est l’alcool.


    Ma solitude dans un verre DE LA LANDE MARIE 14,00

    Sortir de l’enfer ! ⇒

    Comme beaucoup de matins, je me suis réveillée la bouche pâteuse, l’esprit embué par les vapeurs d’alcool, le moral dans les chaussettes. Le passage devant la glace de la salle de bain est un cauchemar.

    Qui est cette femme dans ce miroir ? C’est moi !

    Le seul neurone actif qui me reste, cette petite lumière, me dit de réagir là, maintenant, tout de suite. J’ai réagi !

    Pourquoi ? Comment ? Pourquoi à ce moment-là ?…

    En passant par la prise de conscience, l’espoir, les psys, les peurs, les doutes, ce livre dévoile avec humour et pudeur ce qui tourne autour de ce fléau, de ce TABOU qu’est l’alcool.

    Ajouter au panier
  • img-book

    Neuropsychiatre, psychanalyste, mais aussi anthropologue, le Docteur GUILHOT s’est efforcé dans ses recherches, son enseignement universitaire et ses nombreux ouvrages d’associer étroitement pédagogie, psychothérapie, et sociothérapie dans la mouvance des sciences d’un développement humain intégral.

    Et cela en tenant le plus grand compte des maladies des sociétés et des cultures, des idéologies et des doctrines partisanes, des religions et des sectes, mais aussi à l’inverse en prenant en compte les méthodes d’une formation plus globale et d’une libération plus radicale de la pensée et de la conscience à la lumière notamment des neurosciences et des sciences cognitives.
    Dans ce contexte, il a développé un intérêt particulier pour l’étude des expériences exceptionnelles qui, au divers niveaux de la conscience alimentent les croyances et les adhésions passionnelles.

    Soucieux aussi de prendre en compte l’ensemble des composants de la maturation personnelle et sociale, il s’est trouvé confronté à la complexité croissante de ces méthodes de synthèses éthiques et scientifiques, pédagogiques et thérapeutiques qui sont aujourd’hui indispensables pour approfondir et comprendre les grands problèmes de société actuels.

    Parmi ces problèmes, le Docteur GUILHOT s’est laissé interpeller par les problèmes de fin de vie, les problèmes de l’auto délivrance assistée et de l’euthanasie d’exception, les problèmes des couples en mutations et des femmes en voie d’émancipation, les problèmes de libérations idéologiques et religieuses et enfin les problèmes de la laïcité démocratique et républicaine.
    Dans le cadre de l’éducation populaire et de la formation d’une société civile qui se veut plus autonome et plus éclairée, plus responsable et plus solidaire, les engagements du Docteur GUILHOT ont cheminé d’un agnosticisme méthodique à un nouvel humanisme progressiste, résolument personnaliste, planétaire et promoteur de valeurs laïques libératrices et novatrices.
    Un tel humanisme pouvant succéder à cette « religion de l’humanité » dont Auguste Comte avait espéré l’avènement ?

    Tel est du moins l’espoir du Docteur GUILHOT. A l’âge de toutes les désillusions et de tous les désenchantements, de toutes les évasions et de toutes les régressions tout en assumant les doutes et les incertitudes qui émanent des fabuleuses percées des sciences, il espère découvrir dans un humanisme mobilisateur les sources d’un idéal commun et d’une mystique des valeurs partagées si nécessaires aux nouvelles générations en quête de nouvelles aspirations de nouvelles expériences et d’engagement plus efficaces.


    Mourir dans son jardin GUILHOT JEAN 22,00

    Neuropsychiatre, psychanalyste, mais aussi anthropologue, le Docteur GUILHOT s’est efforcé dans ses recherches, son enseignement universitaire et ses nombreux ouvrages d’associer étroitement pédagogie, psychothérapie, et sociothérapie dans la mouvance des sciences d’un développement humain intégral.

    Et cela en tenant le plus grand compte des maladies des sociétés et des cultures, des idéologies et des doctrines partisanes, des religions et des sectes, mais aussi à l’inverse en prenant en compte les méthodes d’une formation plus globale et d’une libération plus radicale de la pensée et de la conscience à la lumière notamment des neurosciences et des sciences cognitives.
    Dans ce contexte, il a développé un intérêt particulier pour l’étude des expériences exceptionnelles qui, au divers niveaux de la conscience alimentent les croyances et les adhésions passionnelles.

    Soucieux aussi de prendre en compte l’ensemble des composants de la maturation personnelle et sociale, il s’est trouvé confronté à la complexité croissante de ces méthodes de synthèses éthiques et scientifiques, pédagogiques et thérapeutiques qui sont aujourd’hui indispensables pour approfondir et comprendre les grands problèmes de société actuels.

    Parmi ces problèmes, le Docteur GUILHOT s’est laissé interpeller par les problèmes de fin de vie, les problèmes de l’auto délivrance assistée et de l’euthanasie d’exception, les problèmes des couples en mutations et des femmes en voie d’émancipation, les problèmes de libérations idéologiques et religieuses et enfin les problèmes de la laïcité démocratique et républicaine.
    Dans le cadre de l’éducation populaire et de la formation d’une société civile qui se veut plus autonome et plus éclairée, plus responsable et plus solidaire, les engagements du Docteur GUILHOT ont cheminé d’un agnosticisme méthodique à un nouvel humanisme progressiste, résolument personnaliste, planétaire et promoteur de valeurs laïques libératrices et novatrices.
    Un tel humanisme pouvant succéder à cette « religion de l’humanité » dont Auguste Comte avait espéré l’avènement ?

    Tel est du moins l’espoir du Docteur GUILHOT. A l’âge de toutes les désillusions et de tous les désenchantements, de toutes les évasions et de toutes les régressions tout en assumant les doutes et les incertitudes qui émanent des fabuleuses percées des sciences, il espère découvrir dans un humanisme mobilisateur les sources d’un idéal commun et d’une mystique des valeurs partagées si nécessaires aux nouvelles générations en quête de nouvelles aspirations de nouvelles expériences et d’engagement plus efficaces.

    Ajouter au panier
  • img-book

    Le Rallye Aïcha des Gazelles est une aventure unique au monde proposée exclusivement aux femmes non professionnelles.

    A l’heure où l’aventure ne se vit que par procuration, à l’heure où la technologie fait oublier des siècles de navigation au compas, certaines femmes – de celles que vous croisez tous les jours sans le savoir – vivent intensément une aventure mythique :

    Traverser le désert africain, son silence extrême et son isolement, à la seule force d’une boussole et d’une carte.

    Corinne en rêvait. Elle avait avant tout l’envie de vivre une histoire hors du commun et de la partager en créant des liens étroits avec d’autres femmes habitées par la même énergie et la même volonté qu’elle. Elle ressentait le besoin de se dépasser physiquement et mentalement. C’est tout naturellement qu’elle entraîne son amie Caroline dans cette incroyable aventure. Voilà nos deux gazelles parties pour une expédition en 4X4, du 14 au 31 mars 2009, à travers le désert marocain, hors des pistes, sans GPS et sans road-book.

    Leur devise : « Mieux vaut vivre ses rêves que rêver de les vivre ! »

    Ces deux mères de familles quadragénaires nous racontent ici les différentes étapes de leurs préparations techniques, mécaniques et stratégiques. Elles décrivent leurs formations à la navigation terrestre ainsi que leurs divers stages de conduite afin de déjouer les pièges du désert et des dunes de sable. Au travers de l’équipage 105, qu’elles ont constitué, Corinne et Caroline nous font suivre leurs péripéties ponctuées d’une grande volonté et d’un immense courage.

    Dans leurs moments de doute, elles se répètent :

    « Si, j’y arriverai ! »


    Si, j’y arriverai ! SURAT JOËLLE 15,00

    Le Rallye Aïcha des Gazelles est une aventure unique au monde proposée exclusivement aux femmes non professionnelles.

    A l’heure où l’aventure ne se vit que par procuration, à l’heure où la technologie fait oublier des siècles de navigation au compas, certaines femmes – de celles que vous croisez tous les jours sans le savoir – vivent intensément une aventure mythique :

    Traverser le désert africain, son silence extrême et son isolement, à la seule force d’une boussole et d’une carte.

    Corinne en rêvait. Elle avait avant tout l’envie de vivre une histoire hors du commun et de la partager en créant des liens étroits avec d’autres femmes habitées par la même énergie et la même volonté qu’elle. Elle ressentait le besoin de se dépasser physiquement et mentalement. C’est tout naturellement qu’elle entraîne son amie Caroline dans cette incroyable aventure. Voilà nos deux gazelles parties pour une expédition en 4X4, du 14 au 31 mars 2009, à travers le désert marocain, hors des pistes, sans GPS et sans road-book.

    Leur devise : « Mieux vaut vivre ses rêves que rêver de les vivre ! »

    Ces deux mères de familles quadragénaires nous racontent ici les différentes étapes de leurs préparations techniques, mécaniques et stratégiques. Elles décrivent leurs formations à la navigation terrestre ainsi que leurs divers stages de conduite afin de déjouer les pièges du désert et des dunes de sable. Au travers de l’équipage 105, qu’elles ont constitué, Corinne et Caroline nous font suivre leurs péripéties ponctuées d’une grande volonté et d’un immense courage.

    Dans leurs moments de doute, elles se répètent :

    « Si, j’y arriverai ! »

    Ajouter au panier
  • img-book

    Le BAC agricole, le sport, les fast-foods, les adolescents, l’art contemporain… rubriques qui à priori ne font pas partie de territoire végétarien, et sont traitées par Gabriel Bertaud avec humour, parfois teinté de mélancolie mais toujours engagé pour la Cause.

    Ces chroniques végétariennes sont parues pour certaines dans le journal de l’AVF. Elles dépeignent le quotidien d’un végétarien confronté parfois à des questions complexes : que faire de la boîte de foie-gras offert par l’employeur à Noël ?

    Que penser de cette vidéo estampillée art-contemporain, et qui met en scène des animaux s’entre-tuant ? Comment expliquer à une boulangère que l’on peut préparer des sandwichs crudités sans poulet et sans thon …

    Gabriel Bertaud se fait le témoin de la monté en puissance de la question animale dans nos sociétés contemporaines et n’hésite pas à questionner les végétariens dans leurs travers ou leurs excès.


    Veggie Folies – Chroniques végétariennes BERTAUD GABRIEL 12,00

    Le BAC agricole, le sport, les fast-foods, les adolescents, l’art contemporain… rubriques qui à priori ne font pas partie de territoire végétarien, et sont traitées par Gabriel Bertaud avec humour, parfois teinté de mélancolie mais toujours engagé pour la Cause.

    Ces chroniques végétariennes sont parues pour certaines dans le journal de l’AVF. Elles dépeignent le quotidien d’un végétarien confronté parfois à des questions complexes : que faire de la boîte de foie-gras offert par l’employeur à Noël ?

    Que penser de cette vidéo estampillée art-contemporain, et qui met en scène des animaux s’entre-tuant ? Comment expliquer à une boulangère que l’on peut préparer des sandwichs crudités sans poulet et sans thon …

    Gabriel Bertaud se fait le témoin de la monté en puissance de la question animale dans nos sociétés contemporaines et n’hésite pas à questionner les végétariens dans leurs travers ou leurs excès.

    Ajouter au panier