Nouveautés (7)

Voici les 7 résultats

Trier par:
  • img-book

    Entretiens avec Désirée Sadek

    Ses photos furent interdites, les voilà obligatoires. Elles trônent, officielles, alors que ceux qui les distribuaient risquaient la prison.

    Aoun est revenu ! Il ne s’agit plus de lettres griffonnées à la va-vite sur les murs d’un pays d’où il fut exilé. Le voici Président, de retour au même palais d’où on le forçat à partir il y a 26 ans. Il avait perdu une bataille, aujourd’hui il gagne la guerre… de la Vérité ; de surcroît couronnée par la victoire contre le terrorisme libérant le territoire libanais de la présence armée des fondamentalistes.

    Michel Aoun est Président de la République libanaise depuis le 31 octobre 2016. Commandant en chef de l’Armée libanaise de 1984 à 1990 et fondateur du Courant Patriotique Libre (CPL), il a ses admirateurs et ses détracteurs, autant sur la scène internationale que dans son propre pays. Pourtant, peu connaissent, au-delà de la figure politique, l’homme.

    Dans ce livre-document, réalisé à partir d’entretiens accordés à la journaliste franco-libanaise Désirée Sadek, quelques mois avant son arrivée à la Présidence, c’est toute la philosophie de sa vie, ses combats, la finesse de son esprit, les questionnements du chef d’état et de l’humaniste que l’on découvre au fil des confidences. Ses discours les plus célèbres témoignent aussi de sa vision prémonitoire des événements qui secouent aujourd’hui l’actualité.

    En ces temps où tous les repères semblent vaciller au Moyen Orient comme partout dans le monde, il est important de revenir à l’essence de l’essentiel. « Ce que je crois » est ce livre qui se lit d’une seule traite mais aussi se savoure lentement, un peu plus chaque jour.


    Ce que je crois AOUN MICHEL 15,00

    Entretiens avec Désirée Sadek

    Ses photos furent interdites, les voilà obligatoires. Elles trônent, officielles, alors que ceux qui les distribuaient risquaient la prison.

    Aoun est revenu ! Il ne s’agit plus de lettres griffonnées à la va-vite sur les murs d’un pays d’où il fut exilé. Le voici Président, de retour au même palais d’où on le forçat à partir il y a 26 ans. Il avait perdu une bataille, aujourd’hui il gagne la guerre… de la Vérité ; de surcroît couronnée par la victoire contre le terrorisme libérant le territoire libanais de la présence armée des fondamentalistes.

    Michel Aoun est Président de la République libanaise depuis le 31 octobre 2016. Commandant en chef de l’Armée libanaise de 1984 à 1990 et fondateur du Courant Patriotique Libre (CPL), il a ses admirateurs et ses détracteurs, autant sur la scène internationale que dans son propre pays. Pourtant, peu connaissent, au-delà de la figure politique, l’homme.

    Dans ce livre-document, réalisé à partir d’entretiens accordés à la journaliste franco-libanaise Désirée Sadek, quelques mois avant son arrivée à la Présidence, c’est toute la philosophie de sa vie, ses combats, la finesse de son esprit, les questionnements du chef d’état et de l’humaniste que l’on découvre au fil des confidences. Ses discours les plus célèbres témoignent aussi de sa vision prémonitoire des événements qui secouent aujourd’hui l’actualité.

    En ces temps où tous les repères semblent vaciller au Moyen Orient comme partout dans le monde, il est important de revenir à l’essence de l’essentiel. « Ce que je crois » est ce livre qui se lit d’une seule traite mais aussi se savoure lentement, un peu plus chaque jour.

    Ajouter au panier
  • img-book

    …et reconnaître faux produits naturels et vrais produits chimiques !

    Dans la jungle des mentions, obligatoires ou pas, des médailles, des macarons, des allégations et la savane du pur marketing, dont les imprimés envahissent les moindres recoins des emballages des produits alimentaires, il n’est pas toujours évident pour le consommateur de trouver son chemin.

    Ce guide qui se veut, à la fois, simple et utile mais surtout pratique, vous fournira un outil de lecture pour apprendre à regarder l’étiquette d’un aliment non plus comme une simple décoration de l’emballage mais comme une véritable source d’information. Vous lirez l’étiquette comme on lit un roman policier : avec circonspection et à la recherche des indices qui prouvent que vous avez fait le bon choix !

    L’auteur, expert en droit alimentaire, est surtout un simple consommateur confronté comme nous tous à la corvée des courses et aux dilemmes du bon choix pour sa santé et celle de ses proches.


    Comment lire l’étiquette d’un aliment BIANCHI DANIELE 10,00

    …et reconnaître faux produits naturels et vrais produits chimiques !

    Dans la jungle des mentions, obligatoires ou pas, des médailles, des macarons, des allégations et la savane du pur marketing, dont les imprimés envahissent les moindres recoins des emballages des produits alimentaires, il n’est pas toujours évident pour le consommateur de trouver son chemin.

    Ce guide qui se veut, à la fois, simple et utile mais surtout pratique, vous fournira un outil de lecture pour apprendre à regarder l’étiquette d’un aliment non plus comme une simple décoration de l’emballage mais comme une véritable source d’information. Vous lirez l’étiquette comme on lit un roman policier : avec circonspection et à la recherche des indices qui prouvent que vous avez fait le bon choix !

    L’auteur, expert en droit alimentaire, est surtout un simple consommateur confronté comme nous tous à la corvée des courses et aux dilemmes du bon choix pour sa santé et celle de ses proches.

    Ajouter au panier
  • img-book

    Alors que Donald Trump érige l’incertitude en mode de gouvernement, la crise nord-coréenne ouvre une nouvelle problématique stratégique.
    Dans le même temps, la fragilisation de l’Arabie et la complexification du Moyen-Orient permettent à la Russie de devenir le principal « Game Changer » d’une zone où la phase post-Daech s’ouvre sur fond de fragmentation.
    Avec le 19ème congrès du Parti et l’initiative des nouvelles routes de la soie, la Chine assied son projet global au moment où une nouvelle physionomie du continent africain se dessine et où les crises politiques perturbent l’Amérique latine.
    Autant de questions étudiées dans cette édition d’Enjeux Diplomatiques et Stratégiques.

    Centre de perfectionnement pour diplomates, fonctionnaires internationaux, attachés de défense et dirigeants, le Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques (CEDS), organisme doté du statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations unies a formé, depuis 1986, des responsables de plus de cent vingt nationalités. Il a créé, seul ou avec le soutien des Affaires étrangères, des antennes régionales à Dakar, Rabat, Rome, Athènes, La Paz, Séoul, Antananarivo, Tokyo et Istanbul.
    Le CEDS a également organisé, à la demande d’États ou de missions diplomatiques, de nombreux programmes (Égypte, Madagascar, Jamaïque, Côte d’Ivoire, Haïti, République dominicaine, République de Corée, Arabie saoudite, Qatar, etc.).
    Le CEDS entretient des relations institutionnelles avec de nombreuses institutions académiques et universités à l’étranger (Royaume-Uni, Espagne, Turquie, etc.) en vue de promouvoir les échanges de programmes, d’auditeurs et d’experts.

    Sous la direction de Pascal CHAIGNEAU


    Enjeux diplomatiques & stratégiques 2018 CHAIGNEAU PASCAL 35,00

    Alors que Donald Trump érige l’incertitude en mode de gouvernement, la crise nord-coréenne ouvre une nouvelle problématique stratégique.
    Dans le même temps, la fragilisation de l’Arabie et la complexification du Moyen-Orient permettent à la Russie de devenir le principal « Game Changer » d’une zone où la phase post-Daech s’ouvre sur fond de fragmentation.
    Avec le 19ème congrès du Parti et l’initiative des nouvelles routes de la soie, la Chine assied son projet global au moment où une nouvelle physionomie du continent africain se dessine et où les crises politiques perturbent l’Amérique latine.
    Autant de questions étudiées dans cette édition d’Enjeux Diplomatiques et Stratégiques.

    Centre de perfectionnement pour diplomates, fonctionnaires internationaux, attachés de défense et dirigeants, le Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques (CEDS), organisme doté du statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations unies a formé, depuis 1986, des responsables de plus de cent vingt nationalités. Il a créé, seul ou avec le soutien des Affaires étrangères, des antennes régionales à Dakar, Rabat, Rome, Athènes, La Paz, Séoul, Antananarivo, Tokyo et Istanbul.
    Le CEDS a également organisé, à la demande d’États ou de missions diplomatiques, de nombreux programmes (Égypte, Madagascar, Jamaïque, Côte d’Ivoire, Haïti, République dominicaine, République de Corée, Arabie saoudite, Qatar, etc.).
    Le CEDS entretient des relations institutionnelles avec de nombreuses institutions académiques et universités à l’étranger (Royaume-Uni, Espagne, Turquie, etc.) en vue de promouvoir les échanges de programmes, d’auditeurs et d’experts.

    Sous la direction de Pascal CHAIGNEAU

    Ajouter au panier
  • img-book

    « De la Chine à l’Europe, la guerre commerciale déclenchée par le 45ème président des États-Unis modifie les équilibres économiques internationaux. Le dossier du Brexit génère une incertitude pénalisant une Europe puissance souhaitée par la France mais difficilement réalisable dans le contexte des rapports de force actuels. Tandis que le dossier nord coréen continue d’alimenter l’actualité et de justifier le réarmement japonais, l’Amérique Latine se recompose sous nos yeux, de l’élection de Jaïr Bolsonaro au Brésil à la crise du Vénézuela. Autant d’enjeux qu’il convient d’analyser en les contextualisant dans les dynamiques d’un monde qui se complexifie du Moyen-Orient à l’Ukraine. »


    Enjeux diplomatiques et stratégiques 2019 CHAIGNEAU PASCAL 35,00

    « De la Chine à l’Europe, la guerre commerciale déclenchée par le 45ème président des États-Unis modifie les équilibres économiques internationaux. Le dossier du Brexit génère une incertitude pénalisant une Europe puissance souhaitée par la France mais difficilement réalisable dans le contexte des rapports de force actuels. Tandis que le dossier nord coréen continue d’alimenter l’actualité et de justifier le réarmement japonais, l’Amérique Latine se recompose sous nos yeux, de l’élection de Jaïr Bolsonaro au Brésil à la crise du Vénézuela. Autant d’enjeux qu’il convient d’analyser en les contextualisant dans les dynamiques d’un monde qui se complexifie du Moyen-Orient à l’Ukraine. »

    Ajouter au panier
  • img-book

    « Ce volume complète les deux précédents consacrés à l’étude de l’organisation et de la génération du vivant dans l’âge classique. Il poursuit l’exploration de la naissance et de la formation d’une épistémologie du sensible, appuyée essentiellement sur l’observation et l’expérimentation des phénomènes. Cependant, il se détache des volumes précédents, en tant qu’il ne traite plus des théories purement scientifiques, mais plutôt des spéculations philosophiques qui les ont accompagnées comme leur écho, et qui ont essayé de leur fournir une légitimité rationnelle, hors de l’idéalité intelligible qui, de Platon à Descartes, a posé la rigueur du raisonnement comme garant de la vérité.  L’épistémologie du sensible tient à cette question : comment une connaissance, coupée de cette idéalité, entendons des idées innées, des concepts a priori, ou de la véracité divine, c’est-à-dire, une connaissance purement humaine, participant de la fragilité de l’homme, des limites de ses facultés et des bornes de ses sens, est-elle possible ? Cette interrogation à propos de la connaissance s’élargit de proche en proche pour englober une réflexion sur les fonctions psychiques et intellectuelles en général, en tant qu’elles apparaissent intimement liées aux sens. La théorie de la connaissance aboutit ainsi à une psychologie du comportement, qui dévoile l’importance du corps, lequel, jusque-là négligé, sinon méprisé, devient le pivot de toute la vie psychique et intellectuelle. »


    Penser le sensible Tome 3: La Sensation CHERNI AMOR 25,00

    « Ce volume complète les deux précédents consacrés à l’étude de l’organisation et de la génération du vivant dans l’âge classique. Il poursuit l’exploration de la naissance et de la formation d’une épistémologie du sensible, appuyée essentiellement sur l’observation et l’expérimentation des phénomènes. Cependant, il se détache des volumes précédents, en tant qu’il ne traite plus des théories purement scientifiques, mais plutôt des spéculations philosophiques qui les ont accompagnées comme leur écho, et qui ont essayé de leur fournir une légitimité rationnelle, hors de l’idéalité intelligible qui, de Platon à Descartes, a posé la rigueur du raisonnement comme garant de la vérité.  L’épistémologie du sensible tient à cette question : comment une connaissance, coupée de cette idéalité, entendons des idées innées, des concepts a priori, ou de la véracité divine, c’est-à-dire, une connaissance purement humaine, participant de la fragilité de l’homme, des limites de ses facultés et des bornes de ses sens, est-elle possible ? Cette interrogation à propos de la connaissance s’élargit de proche en proche pour englober une réflexion sur les fonctions psychiques et intellectuelles en général, en tant qu’elles apparaissent intimement liées aux sens. La théorie de la connaissance aboutit ainsi à une psychologie du comportement, qui dévoile l’importance du corps, lequel, jusque-là négligé, sinon méprisé, devient le pivot de toute la vie psychique et intellectuelle. »

    Ajouter au panier
  • img-book

    Depuis maintenant près de cinquante ans, des femmes et des hommes ont pris au sérieux les questions écologiques et œuvrent pour y apporter des réponses. Hélas, dans un système mondialisé où seuls l’économie et le profit priment, il est bien difficile de faire de la sauvegarde l’environnement, un véritable centre d’intérêt. Et pourtant, études après études, rencontres après rencontres, en lisant et regardant beaucoup de données à ce sujet, j’ai découvert la gravité de la situation, et l’urgence dans laquelle nous nous retrouvons. Il faut agir ! Il n’est plus simplement question de réagir parce que nous sommes victimes des dérèglements climatiques. Ce livre se veut explicatif sur la situation actuelle, mais aussi sur  ses conséquences et sur ses origines. Il faut comprendre d’où cela vient et tenter de savoir où cela peut nous mener sur une Terre dont on se rend tragiquement compte qu’elle n’est pas inépuisable, et qu’on ne peut finalement lui demander que ce qu’elle peut donner au risque de remettre définitivement en cause les biosystèmes et l’équilibre du monde.
    En milieu de livre, quatre experts de l’environnement répondent à un même questionnaire, chacun avec son point de vue, ses positions et ses priorités, mais avec la même certitude qu’il est temps qu’ait lieu une véritable prise de conscience écologique pour l’avenir de la planète.


    Pourquoi je suis écologiste ? GRÉGOIRE CHRISTIAN 12,00

    Depuis maintenant près de cinquante ans, des femmes et des hommes ont pris au sérieux les questions écologiques et œuvrent pour y apporter des réponses. Hélas, dans un système mondialisé où seuls l’économie et le profit priment, il est bien difficile de faire de la sauvegarde l’environnement, un véritable centre d’intérêt. Et pourtant, études après études, rencontres après rencontres, en lisant et regardant beaucoup de données à ce sujet, j’ai découvert la gravité de la situation, et l’urgence dans laquelle nous nous retrouvons. Il faut agir ! Il n’est plus simplement question de réagir parce que nous sommes victimes des dérèglements climatiques. Ce livre se veut explicatif sur la situation actuelle, mais aussi sur  ses conséquences et sur ses origines. Il faut comprendre d’où cela vient et tenter de savoir où cela peut nous mener sur une Terre dont on se rend tragiquement compte qu’elle n’est pas inépuisable, et qu’on ne peut finalement lui demander que ce qu’elle peut donner au risque de remettre définitivement en cause les biosystèmes et l’équilibre du monde.
    En milieu de livre, quatre experts de l’environnement répondent à un même questionnaire, chacun avec son point de vue, ses positions et ses priorités, mais avec la même certitude qu’il est temps qu’ait lieu une véritable prise de conscience écologique pour l’avenir de la planète.

    Ajouter au panier
  • img-book

    Si les parutions précédentes sur la guerre en Syrie ont leur lot d’exactitude, de vérité et de bien-fondé, cet ouvrage a le mérite d’être le premier à dévoiler des documents confidentiels et des comptes-rendus inédits pour expliquer les dessous du drame syrien. Depuis le début des évènements en Syrie, en mars 2011, jusqu’à l’annonce du retrait américain en décembre 2018, de nombreuses questions s’imposent… L’attachement indéfectible d’Al-Assad au pouvoir est-il réellement la cause du déclenchement de la guerre ? A contrario, le président syrien a-t-il épargné à son pays, le destin dramatique que connaissent aujourd’hui l’Irak ou la Libye ? Quels sont les rôles respectifs des grandes nations ? Quel est le véritable enjeu de ce conflit, qui s’est révélé international ? Quelles pouvaient être les inquiétudes profondes des Russes, des Américains, des Français, des Turques, des Israéliens, des Iraniens ou même des monarchies du Golf ? Fondée sur des témoignages inédits, des documents confidentiels et des interviews exclusives, l’enquête de Sami Kleib dévoile la face cachée de cette guerre dévastatrice.


    Syrie: documents secrets d’une guerre programmée KLEIB, Sami 21,00

    Si les parutions précédentes sur la guerre en Syrie ont leur lot d’exactitude, de vérité et de bien-fondé, cet ouvrage a le mérite d’être le premier à dévoiler des documents confidentiels et des comptes-rendus inédits pour expliquer les dessous du drame syrien. Depuis le début des évènements en Syrie, en mars 2011, jusqu’à l’annonce du retrait américain en décembre 2018, de nombreuses questions s’imposent… L’attachement indéfectible d’Al-Assad au pouvoir est-il réellement la cause du déclenchement de la guerre ? A contrario, le président syrien a-t-il épargné à son pays, le destin dramatique que connaissent aujourd’hui l’Irak ou la Libye ? Quels sont les rôles respectifs des grandes nations ? Quel est le véritable enjeu de ce conflit, qui s’est révélé international ? Quelles pouvaient être les inquiétudes profondes des Russes, des Américains, des Français, des Turques, des Israéliens, des Iraniens ou même des monarchies du Golf ? Fondée sur des témoignages inédits, des documents confidentiels et des interviews exclusives, l’enquête de Sami Kleib dévoile la face cachée de cette guerre dévastatrice.

    Ajouter au panier