Mise au point (28)

Essais sociétaux et culturels

Affichage des produits 1–10 sur 28

Trier par:
  • img-book

    Nous vivons une fin de civilisation, une crise du vivre ensemble et du comportement. Dix intellectuels se penchent sur la question de l’éducation et de l’interculturel. Chacun selon son horizon, ils analysent et proposent des pistes. Éduquer, et différemment, pour apprendre à vivre ensemble, localement et mondialement, est la voie préconisée. Les rapports entre unité et diversité, rationalité et éthique, nation et universalité se posent. Cet ouvrage fait le point, sans complaisance, pour semer les graines de la culture de la paix.

    Ouvrage collectif dirigé par Mustapha Cherif :
    Guido Bellatti Ceccoli
    Cheikh Khaled Bentounes
    Mustapha Cherif
    Dominique de Courcelles
    Hadj Dahmane
    Thierry Rambaud
    Slimane Rezki
    Charles Saint-Prot
    France Schott-Billmann
    Catherine Voison

     


    Education et vivre ensemble CHERIF MUSTAPHA 16,00

    Nous vivons une fin de civilisation, une crise du vivre ensemble et du comportement. Dix intellectuels se penchent sur la question de l’éducation et de l’interculturel. Chacun selon son horizon, ils analysent et proposent des pistes. Éduquer, et différemment, pour apprendre à vivre ensemble, localement et mondialement, est la voie préconisée. Les rapports entre unité et diversité, rationalité et éthique, nation et universalité se posent. Cet ouvrage fait le point, sans complaisance, pour semer les graines de la culture de la paix.

    Ouvrage collectif dirigé par Mustapha Cherif :
    Guido Bellatti Ceccoli
    Cheikh Khaled Bentounes
    Mustapha Cherif
    Dominique de Courcelles
    Hadj Dahmane
    Thierry Rambaud
    Slimane Rezki
    Charles Saint-Prot
    France Schott-Billmann
    Catherine Voison

     

    Ajouter au panier
  • img-book

    Un livre vrai, sans détour ni concession. Une vision de plusieurs auteurs, à la fois attachés à la liberté d’expression et conscients des dégâts de l’amalgame. La liberté de critique et le respect d’autrui sont des principes sacro-saints. Les articuler est possible. Mal de notre monde intolérant, l’amalgame est la traduction d’ignorances et de divergences dans un monde moderne en crise qui se cherche des boucs émissaires. Ce sont parfois les différences qui s’affirment au-dessus des points communs. Des différences pourtant source d’enrichissement mutuel. Ce livre clarifie les contours et la face cachée de la confusion, qui a tendance, ces derniers temps, à se répandre au niveau planétaire. Un cri d’alarme réfléchi est nécessaire, si l’on veut éviter les résurgences du siècle passé, inverser la tendance et renforcer le vivre-ensemble. Ce livre est une contribution qui vise à clarifier la question, à sortir les esprits de leur torpeur et permettre une conscience aiguë du problème controversé
    qu’est l’amalgame.

    Sous la direction de Mustapha Cherif
    Mohammed Amin Al-Midani
    Hadj Dahmane
    Kamel Meziti
    Slimane Rezki
    Khaled Roumo


    Islam ou Extrémisme : d’où vient l’amalgame ? CHERIF MUSTAPHA 12,00

    Un livre vrai, sans détour ni concession. Une vision de plusieurs auteurs, à la fois attachés à la liberté d’expression et conscients des dégâts de l’amalgame. La liberté de critique et le respect d’autrui sont des principes sacro-saints. Les articuler est possible. Mal de notre monde intolérant, l’amalgame est la traduction d’ignorances et de divergences dans un monde moderne en crise qui se cherche des boucs émissaires. Ce sont parfois les différences qui s’affirment au-dessus des points communs. Des différences pourtant source d’enrichissement mutuel. Ce livre clarifie les contours et la face cachée de la confusion, qui a tendance, ces derniers temps, à se répandre au niveau planétaire. Un cri d’alarme réfléchi est nécessaire, si l’on veut éviter les résurgences du siècle passé, inverser la tendance et renforcer le vivre-ensemble. Ce livre est une contribution qui vise à clarifier la question, à sortir les esprits de leur torpeur et permettre une conscience aiguë du problème controversé
    qu’est l’amalgame.

    Sous la direction de Mustapha Cherif
    Mohammed Amin Al-Midani
    Hadj Dahmane
    Kamel Meziti
    Slimane Rezki
    Khaled Roumo

    Ajouter au panier
  • img-book

    À moins qu’il ne devienne français, l’islam en France est condamné, non pas à disparaître, mais à demeurer un problème. En posant ainsi le débat, ce livre ambitionne de soulever de vraies questions. Et d’y répondre ! Faut-il persister à vouloir représenter les musulmans ou simplement servir leur culte ? Pourquoi des citoyens, sous prétexte de leur appartenance réelle ou supposée à la tradition islamique, ne parviennent-ils pas à se sentir membres à part entière de la communauté nationale ? La deuxième religion du pays est-elle condamnée à n’être envisagée qu’à travers les prismes ethnique, communautariste, électoraliste et policier ? Qu’on se le dise, la France a et aura l’islam et les musulmans qu’elle mérite. Et ces derniers ont et auront la France et l’islam qu’ils méritent.


    Parcourir la wishlist
    L’islam sera français ou ne sera pas ABDELKRIM FARID 12,00

    À moins qu’il ne devienne français, l’islam en France est condamné, non pas à disparaître, mais à demeurer un problème. En posant ainsi le débat, ce livre ambitionne de soulever de vraies questions. Et d’y répondre ! Faut-il persister à vouloir représenter les musulmans ou simplement servir leur culte ? Pourquoi des citoyens, sous prétexte de leur appartenance réelle ou supposée à la tradition islamique, ne parviennent-ils pas à se sentir membres à part entière de la communauté nationale ? La deuxième religion du pays est-elle condamnée à n’être envisagée qu’à travers les prismes ethnique, communautariste, électoraliste et policier ? Qu’on se le dise, la France a et aura l’islam et les musulmans qu’elle mérite. Et ces derniers ont et auront la France et l’islam qu’ils méritent.

    Ajouter au panier
    Parcourir la wishlist
  • img-book

    Se réapproprier l’art et le langage

    Déclin de la poésie, pauvreté du langage, recul de la sensibilité, radicalité des points de vue ; notre société se caractérise par un état de violence. La culture, confondue avec les loisirs, ne remplit plus son rôle d’éducatrice des esprits ; nos rapports humains en souffrent et l’avenir en est menacé. Cet ouvrage propose de questionner cette crise des temps modernes à partir de quatre pôles principaux (culture, école, langage, sensibilité), afin d’en révéler les sources profondes et d’amener à réfléchir sur la véritable crise qui nous menace aujourd’hui : la crise de la nuance.

     


    La crise de la nuance BOUZELMATE ABDERRAHIM 10,00

    Se réapproprier l’art et le langage

    Déclin de la poésie, pauvreté du langage, recul de la sensibilité, radicalité des points de vue ; notre société se caractérise par un état de violence. La culture, confondue avec les loisirs, ne remplit plus son rôle d’éducatrice des esprits ; nos rapports humains en souffrent et l’avenir en est menacé. Cet ouvrage propose de questionner cette crise des temps modernes à partir de quatre pôles principaux (culture, école, langage, sensibilité), afin d’en révéler les sources profondes et d’amener à réfléchir sur la véritable crise qui nous menace aujourd’hui : la crise de la nuance.

     

    Ajouter au panier
  • img-book

    L’avenir de l’Afro-Maghrébin dans la France du 21e siècle

    Quelle place aujourd’hui en France pour les « enfants d’immigrés », dont les parents sont nés en Afrique du Nord ou Sub-Saharienne ? Noumane Rahouti se penche sur le vécu des minorités et analyse, en invitant des anecdotes personnelles, les relations de domination au sein d’une société de plus en plus compartimentée.
    Cette étude propose une vision innovante de la société française en fixant un nouveau cadre : la France des principes et la France des coutumes. Deux France qui peuvent constituer deux extrêmes, tant notre réalité est ballottée au gré des événements de la sphère publique.
    Au-delà de la définition conceptuelle de l’injustice sociale, l’auteur propose une méthodologie d’émancipation où l’opprimé ne se libère pas en opposition à l’oppresseur, mais en collaboration avec lui, afin de ne pas confondre libération et prise de pouvoir.


    La France des Principes et la France des Coutumes RAHOUTI NOUMANE 15,00

    L’avenir de l’Afro-Maghrébin dans la France du 21e siècle

    Quelle place aujourd’hui en France pour les « enfants d’immigrés », dont les parents sont nés en Afrique du Nord ou Sub-Saharienne ? Noumane Rahouti se penche sur le vécu des minorités et analyse, en invitant des anecdotes personnelles, les relations de domination au sein d’une société de plus en plus compartimentée.
    Cette étude propose une vision innovante de la société française en fixant un nouveau cadre : la France des principes et la France des coutumes. Deux France qui peuvent constituer deux extrêmes, tant notre réalité est ballottée au gré des événements de la sphère publique.
    Au-delà de la définition conceptuelle de l’injustice sociale, l’auteur propose une méthodologie d’émancipation où l’opprimé ne se libère pas en opposition à l’oppresseur, mais en collaboration avec lui, afin de ne pas confondre libération et prise de pouvoir.

    Ajouter au panier
  • img-book

    2015 a été incontestablement l’Annus horribilis pour la France, qui a payé un lourd tribut au terrorisme : 148 morts et des centaines de blessés ! La tragédie du vendredi 13 novembre, qui a frappé tous les Français sans distinction d’origine, de religion ou de couleur, a bouleversé l’équilibre social très précaire depuis les attentats parisiens de janvier 2015. Le 22 mars 2016, c’est le coeur de l’Europe qui est frappé par l’horreur à Bruxelles avec la mort de 28 personnes et plus de 300 blessés…
    Tous ces attentats ont constitué un coup de semonce à notre vivre-ensemble et on est enclin à penser que rien ne sera plus jamais comme avant. Panser les plaies prendra du temps pour toutes ces familles et les millions de personnes ébranlées par la Bête humaine ; penser l’avenir exigera un travail de longue haleine qui s’impose aujourd’hui plus qu’hier.
    Une triste banalité est à rappeler : les musulmans sont de loin les premières victimes de la barbarie terroriste de ces nébuleuses autoproclamées « islamiques » : Boko Haram, Daech, al-Qaïda et autres mouvements qui ont prospéré sur le lit de l’oppression et des dictatures parfois soutenues par nos démocraties occidentales ; qui ont fait leur nid sur le terrain du désarroi d’une jeunesse fauchée par la « dèche » économique et identitaire. Il est urgent de désamorcer les logiques de guerre de religions et de choc des civilisations que les marchands de la terreur et autres prêcheurs de haine veulent nous vendre.


    Mission Djihad MEZITI KAMEL 16,00

    2015 a été incontestablement l’Annus horribilis pour la France, qui a payé un lourd tribut au terrorisme : 148 morts et des centaines de blessés ! La tragédie du vendredi 13 novembre, qui a frappé tous les Français sans distinction d’origine, de religion ou de couleur, a bouleversé l’équilibre social très précaire depuis les attentats parisiens de janvier 2015. Le 22 mars 2016, c’est le coeur de l’Europe qui est frappé par l’horreur à Bruxelles avec la mort de 28 personnes et plus de 300 blessés…
    Tous ces attentats ont constitué un coup de semonce à notre vivre-ensemble et on est enclin à penser que rien ne sera plus jamais comme avant. Panser les plaies prendra du temps pour toutes ces familles et les millions de personnes ébranlées par la Bête humaine ; penser l’avenir exigera un travail de longue haleine qui s’impose aujourd’hui plus qu’hier.
    Une triste banalité est à rappeler : les musulmans sont de loin les premières victimes de la barbarie terroriste de ces nébuleuses autoproclamées « islamiques » : Boko Haram, Daech, al-Qaïda et autres mouvements qui ont prospéré sur le lit de l’oppression et des dictatures parfois soutenues par nos démocraties occidentales ; qui ont fait leur nid sur le terrain du désarroi d’une jeunesse fauchée par la « dèche » économique et identitaire. Il est urgent de désamorcer les logiques de guerre de religions et de choc des civilisations que les marchands de la terreur et autres prêcheurs de haine veulent nous vendre.

    Ajouter au panier
  • img-book

    Pour une redéfinition de l’homme et de la société

    Le Petit manifeste contre la démocratie ne se veut pas le guide du révolutionnaire, il est surtout dédié à ceux qui n’ont qu’une seule passion : la vérité, où qu’elle soit, là même où elle risque de bousculer toutes les idées préconçues. Plus que d’identifier et de dénoncer une mascarade démocratique dont le peuple est la première victime, l’auteur nous livre un message profond. La démocratie, la laïcité, le réformisme religieux, la philosophie etc., tout est réinterrogé de manière critique et sans concession par l’auteur qui se lance, au terme de sa réflexion, dans une redéfinition de l’homme et de la société. Le propos, au fond, aspire purement et simplement à réconcilier l’homme avec lui-même, à actualiser une vérité qui préexiste en lui et qui lui permet de vivre l’éternité dans le présent… Un livre vivant et décomplexé qui devrait s’avérer salvateur pour une population désabusée et découragée.


    Petit manifeste contre la démocratie MEZIANI SOFIANE 7,00

    Pour une redéfinition de l’homme et de la société

    Le Petit manifeste contre la démocratie ne se veut pas le guide du révolutionnaire, il est surtout dédié à ceux qui n’ont qu’une seule passion : la vérité, où qu’elle soit, là même où elle risque de bousculer toutes les idées préconçues. Plus que d’identifier et de dénoncer une mascarade démocratique dont le peuple est la première victime, l’auteur nous livre un message profond. La démocratie, la laïcité, le réformisme religieux, la philosophie etc., tout est réinterrogé de manière critique et sans concession par l’auteur qui se lance, au terme de sa réflexion, dans une redéfinition de l’homme et de la société. Le propos, au fond, aspire purement et simplement à réconcilier l’homme avec lui-même, à actualiser une vérité qui préexiste en lui et qui lui permet de vivre l’éternité dans le présent… Un livre vivant et décomplexé qui devrait s’avérer salvateur pour une population désabusée et découragée.

    Ajouter au panier
  • img-book

    l’Histoire secrète de SOS Racisme

    Sous le béton, des racines !
    C’est tout à la fois un titre seyant, accrocheur et un slogan, mais c’est surtout une évidence, comme le doigt qui montre la lune à l’imbécile qui ne veut voir que le doigt !
    Les simples citoyens, les journalistes, les experts (en tout), les hommes politiques sont bien trop intelligents pour comprendre que l’important, c’est le doigt qui montre.
    Sous le béton, des racines ? Mon Dieu, mais c’est bien sûr ! Comment n’y ai-je pas pensé plus tôt !
    Dans ce pays, peuplé d’hommes et de femmes du 20ème siècle (ce qui a un sens plus péjoratif que d’avoir été traité d’homme du XIXème au 20ème !) le moteur est l’archaïsme des conservatismes sociaux.
    Quand on disait vieux pays – vieux voulait dire « ancien », et ne signifie plus que dépassé ; les français de la 3ème génération sont toujours « issus de l’immigration ».
    Rien n’y a fait, le français de souche l’est plus que jamais.
    Le problème est que pendant que la souche se morfond dans sa mélancolie et sa morosité, les racines hyper vivaces, issues des « issus de l’immigration » ont perforé le béton des cités, ont jailli des failles et comblé les fissures. Ces racines tiennent le sol en place, valorisent les territoires et font aussi, la France d’aujourd’hui.


    Sous le béton, des racines MALIK SERGE 15,00

    l’Histoire secrète de SOS Racisme

    Sous le béton, des racines !
    C’est tout à la fois un titre seyant, accrocheur et un slogan, mais c’est surtout une évidence, comme le doigt qui montre la lune à l’imbécile qui ne veut voir que le doigt !
    Les simples citoyens, les journalistes, les experts (en tout), les hommes politiques sont bien trop intelligents pour comprendre que l’important, c’est le doigt qui montre.
    Sous le béton, des racines ? Mon Dieu, mais c’est bien sûr ! Comment n’y ai-je pas pensé plus tôt !
    Dans ce pays, peuplé d’hommes et de femmes du 20ème siècle (ce qui a un sens plus péjoratif que d’avoir été traité d’homme du XIXème au 20ème !) le moteur est l’archaïsme des conservatismes sociaux.
    Quand on disait vieux pays – vieux voulait dire « ancien », et ne signifie plus que dépassé ; les français de la 3ème génération sont toujours « issus de l’immigration ».
    Rien n’y a fait, le français de souche l’est plus que jamais.
    Le problème est que pendant que la souche se morfond dans sa mélancolie et sa morosité, les racines hyper vivaces, issues des « issus de l’immigration » ont perforé le béton des cités, ont jailli des failles et comblé les fissures. Ces racines tiennent le sol en place, valorisent les territoires et font aussi, la France d’aujourd’hui.

    Ajouter au panier
  • img-book

    Filles d’aujourd’hui, femmes de demain

    Elles auront dix-huit ans…

    Elles  sont  au  seuil de leur vie d’adulte, et rien, dans nos sociétés occidentales, n’est fait pour en marquer le passage, si ce n’est quelques repères flous : l’âge de la majorité, le bac pour certaines, le droit de vote, le permis de conduire.

    Alors parfois elles s’inventent seules des rites initiatiques : tatouages, piercings, grossesse non désirée avec avortement à la clé, inscription dans une association ou un parti politique, fugue, expériences à risques… Elles se bricolent un bizutage personnel qui donne un sens à ce qu’elles ressentent souvent comme un grand saut dans le vide : quitter l’adolescence pour entrer dans l’âge adulte, avec les moyens du bord. Elles se ressemblent et portent toutes pourtant en elle une histoire différente.

    L’auteure a voulu savoir qui elles étaient, ce qu’étaient aussi leurs vies aujourd’hui et leurs rêves pour demain, à travers quelques portraits de ces filles de maintenant qui incarneront les femmes d’un futur proche. Leurs histoires singulières forment en filigrane l’histoire de notre avenir.


    18 ans et après ? BORIE CATHY 13,90

    Filles d’aujourd’hui, femmes de demain

    Elles auront dix-huit ans…

    Elles  sont  au  seuil de leur vie d’adulte, et rien, dans nos sociétés occidentales, n’est fait pour en marquer le passage, si ce n’est quelques repères flous : l’âge de la majorité, le bac pour certaines, le droit de vote, le permis de conduire.

    Alors parfois elles s’inventent seules des rites initiatiques : tatouages, piercings, grossesse non désirée avec avortement à la clé, inscription dans une association ou un parti politique, fugue, expériences à risques… Elles se bricolent un bizutage personnel qui donne un sens à ce qu’elles ressentent souvent comme un grand saut dans le vide : quitter l’adolescence pour entrer dans l’âge adulte, avec les moyens du bord. Elles se ressemblent et portent toutes pourtant en elle une histoire différente.

    L’auteure a voulu savoir qui elles étaient, ce qu’étaient aussi leurs vies aujourd’hui et leurs rêves pour demain, à travers quelques portraits de ces filles de maintenant qui incarneront les femmes d’un futur proche. Leurs histoires singulières forment en filigrane l’histoire de notre avenir.

    Ajouter au panier
  • img-book

    1er novembre 1954, la Toussaint rouge sonne le glas de l’Algérie française. Huit ans de guerre entre la France et le FLN, embryon du futur état algérien. Huit ans d’une guerre sans merci que les livres d’Histoire ont relatée et analysée à plusieurs reprises. Pour autant, si le conflit a été largement étudié, des pans entiers de cette Histoire restent à explorer. Car la guerre d’Algérie reste un tabou encore vivace des deux côtés de la Méditerranée.

    Ces portraits proposent justement une plongée dans l’indicible. A travers, une palette de récits, de portraits, l’auteur retrace des anecdotes de guerre d’Algériens, témoins ou acteurs du conflit. Et parce que la guerre frappe aveuglément, sans considération d’âge ou de sexe, elle fait parler ces observateurs privilégiés de l’Histoire. Enfants lors du conflit, mères de familles oumilitants présents en métropole entre 1954 et 1962, l’ouvrage apporte des éclairages inédits sur la guerre d’Algérie. Ce n’est pas innocent s’il accorde, aussi, une part à la transmission générationnelle de cette histoire. Parmi les témoignages, ceux des enfants d’Algériens, alors « enrôlés » dans le conflit. Une nécessité, à l’heure où l’on reconnaît au devoir de mémoire des vertus salvatrices. Si aborder la guerre d’Algérie reste douloureux pour bon nombre d’entre nous, reste que l’apaisement passera par la parole.

    Ouvrage engagé, ces portraits représentent un exercice à part entière pour l’auteur, elle-même fille d’un ancien militant du FLN. Convaincue que tout doit être dit, elle s’est attachée à dérouler les fils d’une Histoire, intrinsèquement liée à celle de sa famille.

    Pendant plusieurs mois, Nadia Henni-Moulai, a glané des témoignages auprès d’Algériens installés en France. Hommes ou femmes, tous se sont prêtés au jeu, avec enthousiasme parfois, avec pudeur souvent, avec peur aussi.


    1954-1962 La guerre d’Algérie – Portraits croisés HENNI MOULAÏ NADIA 14,90

    1er novembre 1954, la Toussaint rouge sonne le glas de l’Algérie française. Huit ans de guerre entre la France et le FLN, embryon du futur état algérien. Huit ans d’une guerre sans merci que les livres d’Histoire ont relatée et analysée à plusieurs reprises. Pour autant, si le conflit a été largement étudié, des pans entiers de cette Histoire restent à explorer. Car la guerre d’Algérie reste un tabou encore vivace des deux côtés de la Méditerranée.

    Ces portraits proposent justement une plongée dans l’indicible. A travers, une palette de récits, de portraits, l’auteur retrace des anecdotes de guerre d’Algériens, témoins ou acteurs du conflit. Et parce que la guerre frappe aveuglément, sans considération d’âge ou de sexe, elle fait parler ces observateurs privilégiés de l’Histoire. Enfants lors du conflit, mères de familles oumilitants présents en métropole entre 1954 et 1962, l’ouvrage apporte des éclairages inédits sur la guerre d’Algérie. Ce n’est pas innocent s’il accorde, aussi, une part à la transmission générationnelle de cette histoire. Parmi les témoignages, ceux des enfants d’Algériens, alors « enrôlés » dans le conflit. Une nécessité, à l’heure où l’on reconnaît au devoir de mémoire des vertus salvatrices. Si aborder la guerre d’Algérie reste douloureux pour bon nombre d’entre nous, reste que l’apaisement passera par la parole.

    Ouvrage engagé, ces portraits représentent un exercice à part entière pour l’auteur, elle-même fille d’un ancien militant du FLN. Convaincue que tout doit être dit, elle s’est attachée à dérouler les fils d’une Histoire, intrinsèquement liée à celle de sa famille.

    Pendant plusieurs mois, Nadia Henni-Moulai, a glané des témoignages auprès d’Algériens installés en France. Hommes ou femmes, tous se sont prêtés au jeu, avec enthousiasme parfois, avec pudeur souvent, avec peur aussi.

    Ajouter au panier