A Paraître (3)

Voici les 3 résultats

Trier par:
  • img-book

    Alors que Donald Trump érige l’incertitude en mode de gouvernement, la crise nord-coréenne ouvre une nouvelle problématique stratégique.
    Dans le même temps, la fragilisation de l’Arabie et la complexification du Moyen-Orient permettent à la Russie de devenir le principal « Game Changer » d’une zone où la phase post-Daech s’ouvre sur fond de fragmentation.
    Avec le 19ème congrès du Parti et l’initiative des nouvelles routes de la soie, la Chine assied son projet global au moment où une nouvelle physionomie du continent africain se dessine et où les crises politiques perturbent l’Amérique latine.
    Autant de questions étudiées dans cette édition d’Enjeux Diplomatiques et Stratégiques.

    Centre de perfectionnement pour diplomates, fonctionnaires internationaux, attachés de défense et dirigeants, le Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques (CEDS), organisme doté du statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations unies a formé, depuis 1986, des responsables de plus de cent vingt nationalités. Il a créé, seul ou avec le soutien des Affaires étrangères, des antennes régionales à Dakar, Rabat, Rome, Athènes, La Paz, Séoul, Antananarivo, Tokyo et Istanbul.
    Le CEDS a également organisé, à la demande d’États ou de missions diplomatiques, de nombreux programmes (Égypte, Madagascar, Jamaïque, Côte d’Ivoire, Haïti, République dominicaine, République de Corée, Arabie saoudite, Qatar, etc.).
    Le CEDS entretient des relations institutionnelles avec de nombreuses institutions académiques et universités à l’étranger (Royaume-Uni, Espagne, Turquie, etc.) en vue de promouvoir les échanges de programmes, d’auditeurs et d’experts.

    Sous la direction de Pascal CHAIGNEAU


    Enjeux diplomatiques & stratégiques 2018 CHAIGNEAU PASCAL 35,00

    Alors que Donald Trump érige l’incertitude en mode de gouvernement, la crise nord-coréenne ouvre une nouvelle problématique stratégique.
    Dans le même temps, la fragilisation de l’Arabie et la complexification du Moyen-Orient permettent à la Russie de devenir le principal « Game Changer » d’une zone où la phase post-Daech s’ouvre sur fond de fragmentation.
    Avec le 19ème congrès du Parti et l’initiative des nouvelles routes de la soie, la Chine assied son projet global au moment où une nouvelle physionomie du continent africain se dessine et où les crises politiques perturbent l’Amérique latine.
    Autant de questions étudiées dans cette édition d’Enjeux Diplomatiques et Stratégiques.

    Centre de perfectionnement pour diplomates, fonctionnaires internationaux, attachés de défense et dirigeants, le Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques (CEDS), organisme doté du statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations unies a formé, depuis 1986, des responsables de plus de cent vingt nationalités. Il a créé, seul ou avec le soutien des Affaires étrangères, des antennes régionales à Dakar, Rabat, Rome, Athènes, La Paz, Séoul, Antananarivo, Tokyo et Istanbul.
    Le CEDS a également organisé, à la demande d’États ou de missions diplomatiques, de nombreux programmes (Égypte, Madagascar, Jamaïque, Côte d’Ivoire, Haïti, République dominicaine, République de Corée, Arabie saoudite, Qatar, etc.).
    Le CEDS entretient des relations institutionnelles avec de nombreuses institutions académiques et universités à l’étranger (Royaume-Uni, Espagne, Turquie, etc.) en vue de promouvoir les échanges de programmes, d’auditeurs et d’experts.

    Sous la direction de Pascal CHAIGNEAU

    Ajouter au panier
  • img-book

    Se réapproprier l’art et le langage

    Déclin de la poésie, pauvreté du langage, recul de la sensibilité, radicalité des points de vue ; notre société se caractérise par un état de violence. La culture, confondue avec les loisirs, ne remplit plus son rôle d’éducatrice des esprits ; nos rapports humains en souffrent et l’avenir en est menacé. Cet ouvrage propose de questionner cette crise des temps modernes à partir de quatre pôles principaux (culture, école, langage, sensibilité), afin d’en révéler les sources profondes et d’amener à réfléchir sur la véritable crise qui nous menace aujourd’hui : la crise de la nuance.

     


    La crise de la nuance BOUZELMATE ABDERRAHIM 10,00

    Se réapproprier l’art et le langage

    Déclin de la poésie, pauvreté du langage, recul de la sensibilité, radicalité des points de vue ; notre société se caractérise par un état de violence. La culture, confondue avec les loisirs, ne remplit plus son rôle d’éducatrice des esprits ; nos rapports humains en souffrent et l’avenir en est menacé. Cet ouvrage propose de questionner cette crise des temps modernes à partir de quatre pôles principaux (culture, école, langage, sensibilité), afin d’en révéler les sources profondes et d’amener à réfléchir sur la véritable crise qui nous menace aujourd’hui : la crise de la nuance.

     

    Ajouter au panier
  • img-book

    La génération ou la reproduction est la venue au monde de l’être vivant. Ce phénomène pose de redoutables problèmes aux savants classiques (XVIIe-XVIIIe s.).
    Il s’agit d’abord de savoir son mode de production qui varie selon les règnes, les genres et les espèces, allant du plus simple au plus complexe. Mais les savants s’y arrêtent à la distinction de deux formes principales : l’une singulière, l’autre binaire ou duelle. La première est observée chez les végétaux et certains genres d’insectes ou d’animaux inférieurs qui se reproduisent par division. La seconde
    apparaît chez les animaux supérieurs et nécessite le concours de deux individus.
    Cette dualité étonne les savants de l’époque qui cherchent à comprendre la part
    qui y revient à chacun des parents, la manière dont se fait le mélange, si mélange
    il y a, ce qui en résulte, etc.
    Consacré au courant qui expliquait la génération par la préexistence des germes,
    le présent ouvrage étudie les réponses que ce courant apportait à ces questions :
    où se trouvent ces germes ? Que leur apporte la fécondation ? Quels changements
    sont-ils appelés à connaître dans leur venue à la vie sensible ? Quelles conséquences
    en résulte-t-il sur le statut de l’espèce ? Etc.
    On montre ici comment ces interrogations et ces débats ont conduit du fixisme de
    l’époque à l’évolutionnisme d’aujourd’hui.


    Penser le sensible – II. La génération CHERNI AMOR 25,00

    La génération ou la reproduction est la venue au monde de l’être vivant. Ce phénomène pose de redoutables problèmes aux savants classiques (XVIIe-XVIIIe s.).
    Il s’agit d’abord de savoir son mode de production qui varie selon les règnes, les genres et les espèces, allant du plus simple au plus complexe. Mais les savants s’y arrêtent à la distinction de deux formes principales : l’une singulière, l’autre binaire ou duelle. La première est observée chez les végétaux et certains genres d’insectes ou d’animaux inférieurs qui se reproduisent par division. La seconde
    apparaît chez les animaux supérieurs et nécessite le concours de deux individus.
    Cette dualité étonne les savants de l’époque qui cherchent à comprendre la part
    qui y revient à chacun des parents, la manière dont se fait le mélange, si mélange
    il y a, ce qui en résulte, etc.
    Consacré au courant qui expliquait la génération par la préexistence des germes,
    le présent ouvrage étudie les réponses que ce courant apportait à ces questions :
    où se trouvent ces germes ? Que leur apporte la fécondation ? Quels changements
    sont-ils appelés à connaître dans leur venue à la vie sensible ? Quelles conséquences
    en résulte-t-il sur le statut de l’espèce ? Etc.
    On montre ici comment ces interrogations et ces débats ont conduit du fixisme de
    l’époque à l’évolutionnisme d’aujourd’hui.

    Ajouter au panier